Quand le ciel s’embrase

En cette belle journée d’été, j’ai le coeur joyeux, c’est le 14 Juillet! j’aime cette date, elle évoque les vacances, la fête, le feu d’artifice, les bals populaires, les flonflons……on en oublierait presque ses origines. Le premier réflexe serait de penser à la révolution de 1989, ou à la prise de la Bastille, épisode majeur et sanglant de l’histoire de France, symbole de la chute d’un régime dont ne voulaient plus les français. J’ai voulu me replonger dans cette période et me remémorer la situation de la France et les évènements ayant conduit à ce soulèvement ; même si le contexte de l’époque était différent avec un régime féodal qui pesait sur l’économie, une rivalité de castes  entre aristocratie, bourgeoisie, paysans, misère et famine, on retrouve des similitudes dans la situation sociale :

  • atmosphère de crise
  • climat social tendu
  • inégalités sociales
  • hausse des prix, augmentation disproportionnée du coût de la vie
  • chômage
  • perte de confiance dans le pouvoir politique

Revendications du peuple :

  • égalité civile
  • nouvelle distribution des richesses
  • plus de liberté (de la personne, d’esprit, des biens, dans les affaires)
  • accès à plus de profit
  • amélioration des conditions de salaires

Tiens, ça me rappelle quelque chose!

Les idées révolutionnaires naissantes dans la bourgeoisie, fortement porteuses d’espoir, alliée à la grogne populaire déjà bien attisée, amenèrent au soulèvement contre l’aristocratie et la royauté. La révolution a abouti à l’abolition des régimes de monarchie absolue et à l’unité nationale.

Comme une nouvelle distribution des richesses va de pair avec une nouvelle distribution du pouvoir, cela fait peur à certains. Je me dis qu’on n’est pas si éloigné des facteurs declenchants de l’époque même s’il y a eu de gros progrès notamment en matière sociale. Nous sommes confrontés à de nouveaux enjeux, de nouveaux défis : climatiques, écologiques, énergétiques, à la question nucléaire. N’empêche que les préoccupations des hommes demeurent devant certains comportements notamment ceux de nos gouvernants car si la royauté a été abolie, nos politiques à défaut du titre de Roi ont un EGO surdimensionné et les GAFA sont les nouveaux empereurs avec leur milliards et leur toute puissance.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s