Une ménopause épanouie

J’ai eu envie de parler de ménopause car autour de moi, je constate que certaines femmes vivent douloureusement cette période de la vie qu’on a tendance à mettre de côté et à repousser le plus loin possible.  La ménopause est un sujet tabou parce qu’elle est perçue comme la perte de la féminité, la perte de la libido, le commencement de la vieillesse avec tous les symptômes qui vont avec : bouffées de chaleur, sautes d’humeur, insomnies, sécheresse vaginale , fragilisations des os, problèmes de mémoire,……C’est une tranche de vie importante qui ne doit pas se résumer à ces aspects négatifs et à la peur, peur du cancer, peur de ne plus plaire, peur des rides………et se réfugier derrière de pilule ou antidépresseurs. La ménopause n’est pas une maladie, qu’on se le dise!

Nous les femmes subissons des variations hormonales qui ont des effets sur notre santé physique et émotionnelles et avec l’âge, ces déséquilibres s’accentuent. Il semble normal d’éprouver une certaine lassitude mentale, de l’anxiété, des difficultés à se concentrer, à s’endormir, de la fatigue physique et mentale. Le meilleur moyen de traverser cette période le plus sereinement possible est de s’y préparer et d’abord d’accepter son corps et tous ces changements pour que les traitements soient efficaces.

Le corps se transforme sans cesse  et c’est particulièrement visible chez la femme qui vit plus ou moins bien ces différents cycles (ovulation, menstruation, fécondation). La pré-ménopause dont on parle moins peut apparaitre dès l’âge de 35/40 ans mais comme on  l’ignore nous attribuons nos troubles physiques et émotionnels à tout autre chose. Si nous connaissions mieux notre corps et ses mécanismes, nous ne nous précipiterions pas chez le médecin ou le psy au moindre symptôme émotionnel ou en cas de douleurs chroniques ; et si les médecins étaient mieux formés et plus à l’écoute, ils ne nous dirigeraient pas vers tous ces médicaments qui finissent par être dangereux (accoutumance, toxicité).  Finalement la pré-ménopause est ce moment le plus difficile à passer car une fois que les règles cessent, généralement les choses s’arrangent même si la femme reste fragile.

La prévention reste le meilleur des traitements en période de pré-ménopause, et là encore pas de scoop c’est le bon sens qui prime, il faut parfois changer certaines habitudes parce qu’en vieillissant nos défenses immunitaires diminuent notamment par tout ce que nous avons accumulé de produits toxiques (alimentation déséquilibrée, médicaments) et situations toxiques (stress etc….) :

Gestion du stress et des émotions (relaxation, méditation, fleurs de Bach qui feront l’objet de prochains posts)

Pratique d’exercice physique comme la marche, le Yoga, séances de respiration consciente

Qualité du sommeil pour éviter les sensations de faim, de stress

Accens sur la diététique avec un régime approprié (ni trop pauvre en calories et en graisse,  ni trop sucré, préférez le thé vert au café, ).

Pharmacopée, utilisation des huiles essentielles

Pour ma part je privilégie les huiles essentielles qui ont un grand pouvoir holistique et que je trouve tout à fait adaptées à cette période de vie. On peut se faire son petit mélange avec des huiles de base classiques ou une crème de jour ou du soir naturelle. Voici quelques exemples d’HE qui font des merveilles :

Géranium :  (multiples propriétés, voir plus bas)

Encens Oliban (cicatrisante, stimule le système immunitaire,  harmonisante)

Litsée citronnée (anti ride, antivirale)

Palmarosa (anti vieillissement, anti acné, antifongique))

Patchouli (régénératrice, cicatrisante)

Lavande aspic (régénératrice, antivirale)

On connait surtout le Géranium pour sa capacité à éloigner les moustique et réparer les problèmes de peau, mais elle est fait aussi des merveilles comme régulateur hormonal, et sur le moral.  Antidépressante, anti-inflammatoire, antiseptique, antifongique, analgésique, déodorante, régulatrice hormonale, anti-infectieuse, antibactérienne, astringente, et j’en passe, elle répond tout à fait aux problèmes liés à la ménopause.

Si vous n’avez pas beaucoup d’assortiment ou ne voulez pas investir, privilégiez le géranium qui est incontournable compte tenu de ses propriétés.  Mettez jusqu’à 5  gouttes dans une cuillérée à soupe d’huile ou crème neutre et massez vous la poitrine ; en plus d’une séance de beauté bien/être, vous renforcerez votre système immunitaire par la même occasion ; cette séance doit être un moment de détente, de plaisir, un moment sensuel. Et si on se  sent nerveuse, irritable ou un peu dépressive, on peut varier les plaisirs en diffusant des huiles essentielles qui rendent positive comme la bergamote ou qui relaxe comme le petit grain. Vous voilà prête à vous réconcilier avec vous-même.

Au lieu de croire qu’en avançant en âge on perd sa féminité, toute l’énergie dépensée en moins ( menstruation) va au contraire donner plus de liberté, plus d’épanouissement .  Une nouvelle vie peut commencer avec plus de disponibilité, et tout autant de séduction. Encore une fois c’est le regard de la société qui nous met dans des cases mais si on est bien préparée, si on a bien entretenu sa peau, si on conserve un corps et esprit alertes, on se sent prête à de nouveaux défis, on peut s’ouvrir au monde, tout est permis.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s