Ma liberté intérieure

JE SUIS LIBRE, JE N’AI PAS DE PASS SANITAIRE.

Ne voyez pas dans ces mots de la provocation, de l’inconscience ou tous les horribles qualificatifs qu’on attribue aux « anti-pass ». Comme je déteste ce mot! ANTI PASS, ANTI VAX, on veut nous mettre dans des cases et nous faire perdre notre identité, notre pouvoir de dire OUI ou NON. On veut décider pour nous et ça je déteste. N’en déplaise à tous ceux qui ont pris le parti du gouvernement par conviction, la fin ne justifie pas les moyens dans cette affaire, on voit bien ou ça nous mène aujourd’hui . Je suis peut être un peu rebelle, ça oui mais je suis lucide et surtout je suis en accord avec mes valeurs que sont la Vérité, la Justice et la Liberté. Je tiens à rester  libre de ma conduite, de mes choix dont j’assume les conséquences. Je suis fière de dire que je ne me laisse pas influencer par la propagande gouvernementale, ni par la pression médiatique,  ni par les arguments de certains proches et amis, je suis  l’appel de ma petite voix intérieure, de mon âme.  Mon choix, c’est MA LIBERTE. MA LIBERTE INTERIEURE.

J’ai donc choisi d’éviter de recourir au pass sanitaire car pour moi la question n’est pas sanitaire, elle est d’ordre politique mais plus largement elle est d’ordre spirituel. La politique dans cette affaire  joue un rôle bien singulier qui pose question quant à l’éthique (plus d’Etat de droit, non respect de la Constitution, pas de contre pouvoir). La politique qui est l’art de gouverner devrait être au service du peuple, les lois et règlements ayant juste pour but d’assurer la paix et la sécurité des citoyens, de maintenir un certain équilibre, sans s’immiscer dans leur vie privée, sans les brimer. La politique est aussi l’art de confronter les idées, de débattre, or aujourd’hui, nada, c’est fini. Aujourd’hui  politique rime avec Finance, Pouvoir, Elites, Eugénisme, stratégie, contrôle, manipulation, impôts, restrictions, division, pensée unique ……. Derrière ces mots se cache une certaine vision du monde qui ne ressemble en rien à un monde libre. « la politique est plus dangereuse qu’une guerre » (Winston Churchill),  je commence à le croire (à venir un article sur la guerre des peuples). Cette crise du Covid a pris une dimension qui dépasse tout ce qu’on aurait pu imaginer ; jamais dans l’histoire de l’Humanité  on a appliqué de telles mesures liberticides, confiné des populations entières aux quatre coins du monde pour contrer un virus soit-disant « exterminateur de la planète entière », postulat même pas discutable sinon vous êtes considéré comme traitre ; le côté positif si l’on peut dire, est qu’elle elle a mis en exergue tous les dysfonctionnements de nos sociétés capitalistes, qu’elle nous pousse dans nos retranchements, elle nous pousse à nous positionner, à prendre des décisions, à réfléchir sur ce que nous souhaitons comme Vie, comme Société, comme Civilisation, comme Futur. Voilà les vraies questions à se poser qui sont d’ordre métaphysique : qu’est ce que je veux comme vie? Une vie faite de risques mais peut être plus courte, ou une vie hyperprotégée, hypersécurisée quitte à perdre en autonomie et qui ressemble plus à de la survie ? jusqu’ou suis je prêt/prête à aller dans ma privation de liberté pour ne pas risquer de tomber malade ? Chacun devrait être libre de choisir et personne n’a à décider pour nous. Et personne n’est à blâmer de tel ou tel choix si son choix est dicté par son âme. De la même façon, si j’accepte ne serait ce que l’idée du PASS SANITAIRE cela n’a pas les mêmes conséquences à court terme mais aussi à moyen et long terme que si je refuse. Si j’accepte, alors je suis prête à accepter les contraintes et les dérives qui en découlent  comme le contrôle systématisé, le traçage numérique, le fichage, la discrimination, j’accepte qu’on décide pour moi sans que j’ai mon mot à dire alors qu’il en va de mon intégrité physique et psychique, je rentre dans un système comme le crédit social à la chinoise.  (voir ou revoir l’excellent reportage d’ARTE “tous surveillés – 7 milliards de suspects”).  J’accepte une philosophie de vie basée sur une illusion de liberté, juste une illusion!

Ceux qui qui détiennent un pass sanitaire se croient libres parce qu’ils peuvent aller à Disney, au ciné, dans les bars ou au resto mais ce n’est qu’illusoire. Et temporaire. La vraie liberté, celle qui me permet de faire à peu près ce que je veux malgré les mesures liberticides et me sentir en paix avec ça, cette liberté là est intérieure et intemporelle. Elle s’acquiert par le savoir, la connaissance, la spiritualité, une plus grande conscience. il faut aller la chercher au plus profond de soi. Je l’ai compris  après le choc du 1er confinement en 2020 avec la tournure que prenaient les évènements. Très vite, j’ai su de quoi il retournait, par intuition déjà, par clairvoyance, et parce que j’ai fait jouer ma réflexion et relié les évènements entre eux  ; j’ai voulu conforter mes impressions, trouver des arguments posés, des sources sures alors  je me suis documentée, j’ai cherché, fouillé, analysé, fait des tests, des expériences. Je ne me suis pas contentée de la “bonne” parole des scientifiques répétée en boucle sur toutes les chaines de télé, j’ai voulu ouvrir tout le champs des possibles (en ce sens, je n’ai pas été déçue!). Il m’a fallu aussi me positionner, prendre des risques, prendre mes responsabilités, m’engager.

Pendant ces derniers mois de “retraite”, pas forcée celle-là,  je me suis donc mise en mode “étudiante” pour apprendre encore et tenter d’avoir une vision holistique des choses,  être capable de nourrir ma propre réflexion sans me laisser influencer par les uns et les autres. Je me suis donc intéressée à des domaines aussi variés que les grands principes de l’Univers, les lois qui en découlent, l’astrologie, la mythologie grecque, la psychopathologie, l’ingénierie sociale,  le contrôle mental, la géopolitique, la géo-ingénierie, l’industrie agro alimentaire, l’histoire du pétrole, la vaccination …. Tous ces domaines sont utiles pour appréhender la crise actuelle car cette crise n’est pas arrivée par hasard, elle est le reflet de notre histoire, de l’histoire de l’Humanité. Il faut donc s’y replonger et faire des liens. Compartimenter les choses n’a jamais ouvert l’esprit, au contraire, or aujourd’hui on veut nous mettre dans des cases, on fabrique des spécialistes qui s’accrochent à leurs dogmes, on nous insuffle une pensée qui se veut unique, on ne nous forme pas à l’essentiel, on ne nous met pas en conditions pour avoir une vision globale des choses. Et bien moi, j’ai décidé de faire mon propre apprentissage et je m’initie à la vie sur terre tout en essayant de respecter les lois naturelles car j’ai compris et ai fait l’expérience que le bonheur et la liberté passent par le respect de ces lois. « Nul n’est censé ignorer la Loi » ; il n’y a pas que les lois humaines à connaître, il y a les lois divines qui ne sont jamais enseignées dans les Ecoles. 

Pourquoi est ce donc si difficile à appliquer au quotidien?  Pourquoi cette dysharmonie, pourquoi ce chaos ?

C’est difficile à appliquer parce que cela demande un travail sur soi et que bien souvent par paresse ou ignorance on se néglige ou on laisse faire, pensant qu’il y aura un rééquilibrage automatique de nos “mauvaises” actions, de notre laisser aller/laisser faire. On laisse notre nature “animale” c’est à dire nos instincts primaires prendre le dessus sur notre nature “spirituelle” , notre raison, notre sagesse.  Le laisser faire, on en voit les effets aujourd’hui sur la planète. On a laissé faire des industriels et des politiques corrompus et notre Terre est menacée plus que jamais. Donc je ne suis ni convaincue ni partisane de cette attitude qui consiste à se dédouaner de toute responsabilité en comptant sur la chance, un sauveur ou des aides extérieures. Je pense que chacun doit  oeuvrer pour le “bien, le bon, le beau, le bio” , pour reprendre l’expression d’une des personne très inspirante dont je suis les enseignements. Plus je m’instruis, plus j’apprends, plus j’applique ce que j’apprends,  plus je me sens riche de l’intérieur, forte et libre, et c’est compréhensible parce que j’en retire des bénéfices. J’écrivais dans mon article précédent « jeux de pouvoir, manipulation et contrat social » (https://wordpress.com/post/vivre-mieux-aujourdhui.com/2287) que la Connaissance, c’est le Pouvoir, c’est aussi la Liberté. C’est la liberté parce que comprendre que chacun de nos actes aura des conséquences à plus ou moins long terme nous permet de faire nos choix avec plus de discernement, de justesse et de responsabilité. C’est une des loi fondamentale que les bouddhistes et hindouistes nomment la loi du KARMA (loi de causes et conséquences pour résumer). “Lorsque les humains comprendront qu’ils récoltent ce qu’ils sèment, ils sèmeront de nouvelles graines pour créer un monde harmonieux”.

C’est difficile également parce que nous sommes dans une société qui a perdu le sens du sacré, des repères, des valeurs morales ; les valeurs sont inversées surtout depuis la crise du COVID , il devient flagrant qu’il y a une négation du vivant, du naturel, de la liberté (de s’exprimer, de penser, de se déplacer) et que de ce fait il n’est pas donné à notre connaissance les éléments qui sont essentiels et bons pour notre développement, notre épanouissement, notre santé aussi bien physique que mentale ; au contraire on a cette impression que tout est fait pour nous empêcher d’avoir accès à la véritable information, à l’harmonie. Sous prétexte de cette crise “sanitaire”, on brime les gens, on les maintient sous cloche, dans l’angoisse et la peur, on les manipule, on leur ment, on leur impose un point de vue unique, on les empêche de réfléchir par eux-mêmes, on les abrutit avec des divertissements stériles (tittytainment, voir mon post précédent), or la réflexion permet de s’affranchir. La connaissance alliée à la réflexion permet de déceler et de déjouer les tentatives de manipulation, elle nous permet de conserver notre intégrité physique et morale. Nos plus grands ennemis actuels sont l’ignorance et la peur, c’est bien d’ en avoir conscience pour retrouver de l’autonomie et de l’espoir, pour passer de l’état de pion sur l’échiquier à l’état de Maître (maître de sa vie). Nous devons avancer avec courage et confiance pour nous créer un avenir en accord avec notre éthique. Car oui, nous sommes les créateurs de notre vie donc de notre futur. Nos désirs sont à l’origine de nos pensées qui sont elle même à l’origine de nos actions et tout cela s’imprime en nous et finit par constituer notre mémoire. Donc nos “mauvaises” actions finissent un jour par ressurgir  sous forme de remords, de regrets et constituent des obstacles à notre évolution. Dès que je m’aperçois d’une pensée négative ou d’un mauvais sentiment, dès que je sens que je m’égare, je rectifie le tir  immédiatement et c’est payant, je vous l’assure, on se sent tout de suite plus libre et confiant.

C’est payant parce que dans la nature, il existe un phénomène de résonance ou d’attraction : nous attirons à nous ce que nous vibrons, ce que nous dégageons, ce qui nous ressemble. Il est facile de comprendre que si l’on s’efforce d’avoir des pensées positives, harmonieuses, on attirera des éléments de même nature, alors qu’un comportement chaotique finit par attirer des éléments perturbateurs et finit par se détraquer. Donc inutile de maudire le ciel ou de s’en prendre à autrui, la plupart du temps, nous sommes responsables de nos choix, de nos décisions, de nos actes. Même se taire est un choix. Laisser faire est un choix. Bien sur une grande partie de notre liberté est dépendante des circonstances ou des évènements que nous subissons comme cette pandémie, elle est dépendante aussi de ce qu’on appelle les échos mémoriels (mémoire collective du passé) qui sont engrammées dans nos cellules : nous sommes porteurs des traumas de nos ancêtres, de l’histoire de notre pays, de l’histoire de l’Humanité et sans le savoir nous trimbalons ces mémoires (en plus des nôtres) qui se réactivent par le phénomène de résonance lorsque certains évènements se produisent. Nous n’avons pas conscience de cet aspect des choses pourtant il a son importance, c’est pourquoi il est capital de travailler à regagner notre liberté intérieure, nous déprogrammer en quelque sorte. Il existe des pratiques pour nous y aider. Cette déprogrammation demande de la volonté, du temps. Cet effort finit par se transforme en une discipline, une habitude, quelque chose de naturel qui mène à l’harmonie. Et être aligné à ses valeurs,  ne peut que conduire à la liberté.

C’est ainsi que durant tous ces mois de “pandémie”, fort de mes connaissances donc plus confiante et conforme à mon éthique,  j’ai fait des choix décisifs comme d’éviter d’avoir recours au pass sanitaire. Certes je n’ai pas accès au resto ni au ciné ni aux concerts ni aux musées ; je me suis sentie un peu frustrée au début, je l’avoue mais plus par colère et sentiment d’injustice que par réel manque ; j’ai trouvé d’autres  loisirs  plus en rapport avec la nature qui m’apportent tout autant de joie, je lis davantage, je me suis remise à écrire, j’écoute de la musique, chez moi ou dans la rue ou lors de concerts privés,  je partage des moments de bonheur avec les gens que j’aime, je prends soin de moi en ayant une bonne hygiène de vie, je me débrouille et ça me force à être plus ingénieuse, plus authentique. Je prends mon temps, je suis patiente, je vis au jour le jour et me fabrique mon présent, mon futur, celui que je veux pour moi et mes enfants. A puiser dans les bonnes paroles des sages, des initiés, des enseignants spirituels, des personnes inspirantes, des naturopathes mais aussi de certains médecins et avocats qui ont compris les enjeux, je me suis créé mon propre PASS LIBERTE, il est symbolique bien sur, il est dans mon Esprit,  il est ma porte d’entrée pour un avenir meilleur.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s