Nourrir son âme

Nous avons souvent l’impression que nous ne pouvons nous accomplir que dans l’action ; il est vrai que l’homme a besoin de contribuer, de s’investir dans un travail, une action spécifique, construire, créer…… pour se réaliser. Cependant il ne faut pas tomber dans l’hyperactivité et la surperformance et veiller à notre équilibre. De la même manière que le corps a besoin de repos, notre esprit a besoin de calme et notre âme besoin de nourriture.

Une des première nourriture de l’âme est le silence. Le vrai silence qu’on trouve au fond de soi et qui favorise la paix intérieure. C’est important car nous vivons dans le bruit à longueur de journée : radio, téléphone, télévision, vacarme des voitures, pubs sonores un peu partout. Ce son continu impacte notre concentration, notre sommeil, notre santé toute entière. On peut trouver le silence au travers de la méditation mais aussi en s’isolant mentalement ou physiquement quelques instants, le temps de « faire le vide » , de revenir à soi pour redevenir plus disponible à l’extérieur par la suite.

Une autre nourriture indispensable est la beauté ; c’est une source de bonheur inouie car lorsque nous sommes en contact avec la beauté, il se passe quelque chose de subtil qui est au niveau vibratoire et énergétique et qui a une action apaisante et guérissante sur notre âme ; il faut la favoriser et la développer à l’infini.

Il existe d’autres nourritures selon les natures d’âmes, gourmandes, manuelles, artistes, poètes, nomades, écologistes, sportives ; cela peut être des tâches toutes simples comme la cuisine, le jardinage, le bricolage, la lecture, de grandes promenades dans la nature, ou aussi des œuvres sociales ou humanitaires, toutes activités qui met en joie et permet de s’épanouir.